Informations financières

Informations financières

Synthèse 2019

La Société Anonyme des Brasseries du Cameroun « SABC »

L’année 2019 a été à nouveau marquée par la crise anglophone, la contrebande qui ont eu un impact négatif sur l’activité commerciale. Malgré des ventes inférieures de 0,5% à celles de l’année précédente, la SABC est restée le leader sous l’effet conjugué de la politique de reconquête du Directeur Général et l’agressivité de la force de vente. L’exercice clos au 31 décembre 2019 s’est soldé par un résultat net de 16,6 milliards de francs CFA. Pour assumer sa responsabilité envers les actionnaires, l’entreprise va distribuer plus de 70 % de ce résultat à l’ensemble de ses 400 actionnaires, soit 12 milliards de francs CFA.

La Société Camerounaise de Verrerie « SOCAVER »

Au premier semestre 2019, l’usine a été dotée d’investissements prioritaires d’un montant de 5, 271 milliards de francs CFA pour permettre à SOCAVER de répondre aux attentes et exigences de ses cinq clients installés en Afrique centrale essentiellement. Il s’agit essentiellement de :

  • Un servo feeder sur la ligne 21 muni d’un nouveau système de régulation des températures pour améliorer la répartition du verre. Cet équipement sert à la réalisation de la goutte de verre qui produit des bouteilles avec une meilleure homogénéité en terme d’épaisseur et de régularité sur la masse;
  • Une ligne moderne et automatisée au bout froid 21 comprenant une table d’accumulation, un convoyage synchronisé, un écraseur de bouteilles fragiles et une mireuse ;
  • Un écraseur de bouteilles fragiles à la ligne 22 ;
  • La rénovation partielle de son Four n° 2 d’une capacité de fusion de 34 000 Tonnes/an.
  • De nouveaux équipements de contrôle qualité : MCAL 4 et Squeeze.

Ces travaux ont nécessité l’arrêt du four N°2 pendant 7 mois et entrainé une baisse des ventes de 35%. L’exercice s’est soldé par une perte de 2,9 milliards de francs CFA.

La Société des Eaux Minérales du Cameroun « SEMC »

SEMC a renoué avec les bénéfices au cours de l’exercice 2019. Après trois années successives de pertes (-316 millions de FCFA en 2016,-936 millions FCFA en 2017 et -799 millions FCFA en 2018), la nouvelle stratégie impulsée par le nouveau Directeur Général a rencontré l’adhésion des consommateurs, ce qui a favorisé le retour de la performance et de la rentabilité. L’exercice s’est soldé par un résultat net de 79 millions de francs CFA. Cette performance est le résultat d’une stratégie qui repose sur cinq axes : i) une nouvelle campagne institutionnelle, ii) le lancement d’une nouvelle marque d’eau minérale naturelle : eau Vitale, iii) une nouvelle équipe à SEMC, iv) de nouveaux investissements, v) le levier RSE.