Rodrigue Doko Gaule : De l’Ecole de Football Brasseries du Cameroun à la Police

Rodrigue Doko Gaule : De l’Ecole de Football Brasseries du Cameroun à la Police

« L’Ecole de Football Brasseries du Cameroun (EFBC), c’est l’éducation pour le football et l’éducation pour la vie. » Ce slogan cher à l’EFBC prend tout son sens avec le jeune Rodrigue Doko Gaule, aujourd’hui inspecteur de police.

Tout commence en 2008 lorsque Rodrigue intègre l’Ecole de Football Brasseries du Cameroun à l’issue de la compétition de la Coupe Top. Il est sélectionné parmi de milliers de candidats. Il n’avait alors que 13 ans.

Dès la première année, le jeune Rodrigue fait la différence. Il se distingue de par ses performances, aussi bien au niveau scolaire que sur le terrain de football. « Lors de sa première année au centre une pénurie de joueurs au poste de gardien de buts pour cause de blessure, nous a conduit à le faire jouer avec le groupe des U18 lui qui n’avait alors que 13 ans. La performance qu’il a réalisé ce jour là au Stade Annexe de Bépanda de surcroît, a fait lever la foule qui est resté en admiration » se souvient Jean Flaubert NONO, Manager Général de l’EFBC.

Il ne va pas en rester là. Il enchaine les victoires. Il est Champion Départemental U15 saison 2008/2009, finaliste du Tournoi de Limbé U16 en 2009/2010. En 2011, il est Champion Départemental avec les U17 de l’EFBC, 16e de finaliste de la Coupe du Cameroun en 2012.

Excellent gardien de but, régulièrement surclassé, Rodrigue Doko Gaule ne fera malheureusement pas carrière dans le football : « Le critère de la taille est primordial pour ce poste plus que pour tout autre d’où son impossibilité d’atteindre le haut niveau. » regrette Jean Flaubert NONO estimant qu’il est « probablement l’un des gardiens les plus talentueux que nous ayons eu au centre. »

Aujourd’hui appelé à servir la Nation, notre inspecteur n’a pas manqué d’adresser ses remerciements au staff de l’EFBC : « Je remercie infiniment tout le staff de l'EFBC c'est grâce à vous que je suis devenu ce que je suis. Je suis devenu un homme dans la société. »
 

L’EFBC ne forme pas seulement des footballeurs mais aussi les hommes qui réussiront dans la société a coutume de dire le top management de l’EFBC. « Nous sommes fiers qu’il ait pu s’accomplir alors qu’il n’a pas pu réaliser son rêve de devenir footballeur. Qu’il s’accomplisse dans son travail et demeure la bonne personne qu’il a été au sein de l’EFBC. », tel est le souhait du Manager Général Jean Flaubert NONO.